Des vacances dans l’espace, c’est pour bientôt ?

La conquête de l’espace n’est pas nouvelle, elle a été lancée dès la première moitié du 20e siècle.

Cependant, elle concerne uniquement des projets scientifiques, hormis une dizaine de personnes qui ont pu voyager brièvement dans l’espace de façon « touristique », en contrepartie d’un gros chèque de plusieurs millions d’euros.

En réalité, le tourisme spatial a véritablement débuté son projet dans les années 2010. Et on pourrait enfin assister aux premiers vols spatiaux touristiques réguliers très prochainement.

Les projets en cours

Pour le moment on peut discerner 4 grandes entreprises qui envisagent d’envoyer des touristes dans l’espace dans les années à venir :

  • SpaceX dirigée par Elon Musk (Tesla, eBay…)
  • Blue Origin dont le dirigeant est Jeff Bezos (Amazon)
  • Virgin Galactic à la tête de laquelle on retrouve Richard Branson
  • CosmoCourse du groupe UMMC dirigé par Iskander Makhmudov

Ces 4 grandes entreprises ont des projets de tourisme dans l’espace. La plus avancée semble être Virgin Galactic qui pourrait envoyer des passagers dès cet été 2020. Déjà plus de 600 personnes sont inscrites, tandis que la liste d’attente contient plus de 7000 personnes.

Blue Origin devrait suivre rapidement, peut-être même dès l’année prochaine.

SpaceX a quant à elle décidé d’envoyer des passagers autour de la Lune en 2023, dont le milliardaire Yuzaku Maezawa.

Enfin, l’entreprise russe CosmoCourse compte lancer des voyages spatiaux touristiques vers 2025.

Un tourisme spatial réservé à une élite ?

Pourra-t-on un jour voyager dans l’espace comme on voyage actuellement d’un pays à un autre ? Probablement, mais pas avant plusieurs décennies.

En effet, pour le moment le tourisme spatial s’adresse aux personnes relativement riches, puisque le billet coûte entre 200000 et 300000 dollars pour un vol d’une quinzaine de minutes et seulement 5-6 minutes d’apesanteur.

Autrement dit, seuls quelques millionnaires et milliardaires peuvent pour le moment envisager de voir notre belle planète depuis l’espace.

Ces tarifs n’ont rien de choquant quand on sait à quel point un voyage dans l’espace est onéreux. De ce fait, avant de voir ces prix diminuer il va falloir patienter de nombreuses décennies, et à condition que ces agences spatiales deviennent rentables.